Consultez un vrai expert capillaire de Montréal (514) 843-7272

Perte de cheveux homme Perte de cheveux femme
Accueil-Articles-Chute de cheveux et maladies

Chute de cheveux et maladies

Chute de cheveux et maladies
Une perte de cheveux anormale peut être liée à des facteurs assez évidents, comme une chimiothérapie, un accouchement, un changement de saison, etc. Mais il pourrait également s’agir d’un des symptômes d’une maladie. Voici quelques pistes permettant de vous orienter sur ce qui pourrait être en cause.

Maladies auto-immunes

Des maladies auto-immunes, comme le lupus, la sclérodermie et la pelade, peuvent entraîner une chute de cheveux en plaques.

Le lupus

Le lupus touche environ une personne sur 2 000, dont 90 % sont des femmes, et entraîne une inflammation chronique pouvant affecter toutes les parties du corps, dont le cuir chevelu. La chute de cheveux est généralement localisée là où se trouvent les lésions; les cheveux peuvent ou non repousser selon la forme en cause.

Sclérodermie

En ce qui concerne la sclérodermie, les poils ou cheveux disparaissent aux endroits où il y a des plaques de peau durcie. Cette maladie chronique est diagnostiquée chez environ quatre personnes sur 10 000.

La pelade

En cas de pelade, qui affecte entre 1 % et 2 % de la population, le bulbe pilaire est attaqué par les défenses naturelles du corps, ce qui finit par laisser le cuir chevelu complètement lisse. La plupart des patients seront guéris après un an ou deux et n’auront pas de récidive. Mais 10 % à 20 % des malades auront plusieurs épisodes de pelade, entrecoupés de rémissions plus ou moins longues.

Maladies métaboliques, infectieuses et dermatologiques

Des dysfonctionnements de la thyroïde ou des maladies métaboliques, comme le diabète, peuvent causer une chute de cheveux anormale. Dans l’hypothyroïdie, par exemple, on pourrait observer une sécheresse des cheveux et une perte des poils.

Certaines maladies infectieuses peuvent aussi provoquer, entre autres symptômes, une perte anormale de cheveux, comme la grippe, le zona, l’érysipèle. Dans ce dernier cas, il s’agit d’une infection de la peau d’origine bactérienne (généralement un streptocoque), relativement fréquente, qui peut se retrouver entre autres au niveau du cuir chevelu.

Finalement, des parasites ou des maladies dermatologiques peuvent aussi être en cause, comme l’eczéma du cuir chevelu, la teigne, la gale, et même le psoriasis, qui peut aggraver une perte de cheveux déjà présente.

Diagnostic complet de votre problème de chute de cheveux

Consultation en ligne gratuite

Temoignages

Sophie de Saint Hubert

Madame Briand Depuis que je vous connais je peux dire que ma vie à changée. J’ai retrouv&eac ...

En savoir plus