Consultez un vrai expert capillaire de Montréal (514) 843-7272

Perte de cheveux homme Perte de cheveux femme
Accueil-Articles-Le stress et la perte de cheveux

Le stress et la perte de cheveux

Le stress et la perte de cheveux
Nous associons souvent le stress à la maladie. En réalité, il s’agit d’une réaction normale d’adaptation de l’organisme à une attaque ou une contrainte. Lors de ce processus notre système libère de l’adrénaline ainsi que des hormones dont : la dopamine, l’endorphine, le cortisol et la sérotonine. Une fois la situation contrôlée, notre corps devrait entrer dans une période de détente.

Toutefois, le stress rend malade lorsque des situations stressantes perdures ou qu’elles se produisent à des intervalles rapprochées. Nous entrons alors dans une phase d’épuisement, ce qui peut nous mener à des épisodes de fatigue extrême, dépression ou au burn-out. Dans de tel cas, le stress pourrait être la cause ou un facteur aggravant à la perte des cheveux.

Une période de stress soutenue entraine un déséquilibre hormonal qui provoque une stimulation de l’enzyme 5 alpha-réductase qui agit sur la chute des cheveux. Ce type de perte de cheveux touche principalement les individus qui sont préalablement sujet à des troubles capillaires.

Plusieurs formes de stress peuvent influencer sur l’état capillaire général.

Stress soutenue au quotidien

Bien que certaines formes de stress soient bénéfiques et nécessaires au bon fonctionnement de l’être humain certaines situations peuvent toutefois engendrer des problèmes plus importants autant sur la santé mentale que physique. Des problèmes familiaux, un travail demandant émotionnellement ou physiquement, et toutes autres formes de complications de la vie courante. Ainsi, le stress ou l’épuisement favorise la production d’androgène et ainsi perturbe l’équilibre du cycle capillaire.

Le manque de temps, d'énergie ou de volonté liés à une dépression ou une situation d’épuisement, augmentent le risque de perte de cheveux dû à un manque de soins capillaires.

Stress majeur soudain

La mort d’un proche, un divorce, l’arrivée d’un nouveau-né peuvent toutes être des situations de grands bouleversements. Ces situations mènent souvent le cuir chevelu à se dégarnir grandement et ce sur une courte période. Cette perte de cheveux n’est souvent que temporaire sur une chevelure saine.

Toutefois, pour des personnes ayant des prédispositions ou souffrant déjà au préalable de problèmes d’alopécie, la situation ne peut que s’aggraver. Les cheveux étant déjà fins et fragiles, il est conseillé de réagir rapidement pour corriger la situation en optant pour un traitement adéquat qui saura répondre à la situation.

Stress et autres facteurs aggravants

En plus de problèmes direct de perte de cheveux, le stress favorise l’apparition de pellicules et de démangeaisons du cuir chevelu. Ces différents facteurs aggravants peuvent aussi contribuer à détériorer l’état capillaire autant chez l’homme que chez la femme.

Lorsque la perte de cheveux lié au stress est bien installée et visible, cette même vision de cheveux dégarni augmente le stress face à l’apparence physique. Si aucun traitement ou changement d’habitude n’est entrepris pour corriger ou améliorer la situation, ce phénomène risque d’entrer dans un cercle vicieux.

Avant d'en arriver à ce point, n'hésitez pas à faire appel à un professionnel qui saura vous guider dans les bonnes étapes à suivre afin de prévenir la perte de vos cheveux ou tout simplement pour leur redonner vigueur et volume.

Diagnostic complet de votre problème de chute de cheveux

Consultation en ligne gratuite

Temoignages

Claudio de Pierrefonds

Dominique, Il y a environ un an que je suis venu à votre clinique. Je suis honoré de pouvoir vous e ...

En savoir plus